Bonhomme et le caillou bleu QUESTIONS APRÈS LA LECTURE


Bonhomme et le caillou bleu

Bonhomme et le caillou bleu
par Anne-Gaële Balpe


QUESTIONS APRÈS LA LECTURE

  1. Bonhomme rencontre des personnages peu enviables dans la forêt : le sanglier, le loup et les lutins. Comme agent spécial DIRE, que conseilleriez-vous à Bonhomme au moment où il rencontre ces personnages?
  2. Vous avez un rêve pour améliorer la vie à votre école. Des élèves qui ne croient pas en votre rêve se moquent de vous. Que faites-vous?
  3. Bonhomme, en donnant son caillou à la petite fille, l’a aidée à retrouver le sourire. Cette action, pleine de bonté, va sûrement faire de la petite fille une amie à Bonhomme. Et vous, que pouvez-vous faire pour vous faire des amis ou pour garder ceux que vous avez? Faire les premiers pas pour parler à quelqu’un en commençant par un simple « bonjour » ou un sourire. S’impliquer dans sa communauté (école, quartier), faire des activités parascolaires. Montrer son intérêt pour les autres, les écouter, les respecter… S’accepter et accepter les autres comme ils sont. Parler de soi sans prendre toute la place dans la conversation. Être honnête avec soi-même et les autres. Être gentil. Inviter les amis à participer à différentes activités.
  4. Quelle action pourriez-vous faire pour faire plaisir à quelqu’un?
  5. Le sanglier, le loup et les lutins sont de piètres conseillers et se moquent du projet de Bonhomme. Et vous, pouvez-vous reconnaître le comportement des personnes qui se moquent ou qui intimident les autres? Pointer son doigt vers la personne en riant d’elle. Dire des mots qui blessent autrui. Se comporter comme le patron de tout le monde sans écouter l’avis des autres. Faire sentir les autres inférieurs. Pousser ou faire tomber quelqu’un volontairement dans le but de lui faire mal. Rejeter une personne en ne lui parlant pas. Raconter des ragots sur une personne.
  6. Dans l’histoire, des personnages se sont moqués de Bonhomme. C’est le cas aussi pour la petite fille quand elle dit à propos de sa poupée : « Tout le monde me dit que je dois la jeter ». D’après vous, qui entre Bonhomme et la petite fille a utilisé les bonnes stratégies face aux mots peu plaisants qui leur ont été adressés? Référez-vous aux stratégies de DIRE. Bonhomme, car il a ignoré les propos et il est parti. La petite fille, au contraire, a pleuré, ce qui encourage parfois les intimidateurs à continuer. De plus, elle est restée seule.
  7. Un élève qui est victime de moqueries ou d’intimidation et qui pleure est facilement visible.
    • Pouvez-vous nommer d’autres comportements d’un élève qui est victime de la sorte? Suggestions de réponses : Perdre le sourire. Perdre le sens de l’humour. Baisse d’intérêt pour les jeux, les activités scolaires ou les exercices en équipe. Parler peu aux autres. Marcher dans le corridor de l’école avec les yeux qui regardent le sol. Être seul dans la cour d’école ou ailleurs. Devenir plus irritable, voire agressif. Manger moins durant le dîner à l’école.
    • Que ferez-vous si un élève a un des comportements que vous avez nommés? Suggestions de réponses : Aller lui parler. En parler à ses amis. En parler à un adulte comme à un enseignant ou un surveillant.

Revenir à la leçon