WITSUP Le cadeau du morse

Parfois, une image n’est pas ce qu’elle semble être.

Dans cette image, un jeune garçon contemple le bel océan. Au premier coup d’œil, l’image est apaisante. Mais si vous regardez de plus près, vous verrez que le garçon a l’air triste. Chaque jour, il s’assoit seul au bord de l’eau et regarde la mer.

Un jeune morse nage à proximité du garçon. Il le regarde et se demande pourquoi il est toujours seul et triste alors que l’océan regorge de vies si diverses et fascinantes.

Le jeune morse demande à sa mère pourquoi le garçon semble malheureux. La mère ne connaît pas les enfants humains, mais connaît bien les enfants morses, surtout son fils attentif à tout. Elle lui suggère de demander à son grand-père qui, parce qu’il est plus âgé, en connaît plus sur le monde. Son grand-père, après tout, a entendu beaucoup d’histoires au cours de ses longues années.

Le jeune morse nage donc à la rencontre de son grand-père, heureux de le retrouver. Voyant l’inquiétude du petit morse et son cœur tendre, le grand-père prête une grande attention au problème et y réfléchit soigneusement.

Il décide de donner au petit morse un précieux cadeau hors du commun: un coquillage spécial d’où on entend le son de l’océan mais aussi des voix. Si le jeune morse écoute très attentivement, il pourra entendre et mieux comprendre le garçon.

Et c’est ainsi que le jeune morse apprend pourquoi le garçon est triste et seul. Il est tenu à l’écart parce qu’il est réservé et qu’il ne joue pas avec les autres. En plus, avec ses cheveux bouclés rouge-carotte, il est physiquement différent des autres. Sans aucun doute, il n’est pas comme les autres.

Les enfants humains essaient tous de se ressembler; ils se moquent alors de tous ceux qui sont différents d’une manière ou d’une autre. Et comme ils s’imitent entre eux, ils se moquent tous du même enfant sans trop penser à ce qu’ils font.

Pourquoi font-ils cela? Où apprennent-ils donc à se comporter ainsi?

Le jeune morse au cœur tendre se sent triste pour le garçon. Il retourne voir son grand-père pour lui dire ce qu’il a vu et entendu. Une fois de plus, son grand-père écoute attentivement. Mais cette fois-ci, même son grand-père ne sait pas quoi faire. Néanmoins, il est suffisamment âgé et sage pour savoir que c’est souvent mieux de s’entraider que d’agir seul.

C’est un problème qui demande la contribution de tous, un problème qui nécessite une réunion des animaux marins. À ce genre d’assemblée, chaque animal peut prendre la parole et tous les autres animaux l’écoutent. Chacun d’entre eux, petit ou grand, peut apporter une précieuse contribution.

Son grand-père trouve important que le jeune morse se lie d’amitié avec le garçon et qu’il lui parle. Un dauphin suggère avec sagesse d’aller voir les autres enfants et de leur parler. Une loutre enjouée pense que le jeune morse aurait besoin d’un déguisement pour aller à l’école.

Un corbeau intelligent offre rapidement son aide. Cette tâche lui convient parfaitement. Il imagine facilement comment le jeune morse peut se déguiser. Il se met immédiatement en route en volant au-dessus de la campagne, en cherchant et en prenant ici et là ce qui lui est nécessaire pour le déguisement du jeune morse.

Après avoir rassemblé tout ce dont il a besoin, le corbeau se sent fin prêt pour sa performance. Avec un peu de magie et un peu d’aide de ses amis, il habille le jeune morse avec des vêtements pour enfants.

Maintenant, le jeune morse est prêt pour aller à l’école. Mais que devra-t-il faire une fois rendu là? Que devra-t-il dire au garçon?

Une longue discussion s’en suit. Finalement, les animaux marins conviennent d’un plan, et ce n’est qu’à ce moment-là que l’enfant morse est prêt pour sa mission.

Quand il arrive à l’école, il trouve d’abord le garçon solitaire et devient son ami. Peu de temps après, il lui raconte tout sur les animaux marins et leurs suggestions.

Il lui explique ce que sont les moqueries (qui mènent souvent à l’intimidation). Il lui dit aussi ce que les animaux de la mer pensent qu’il devrait faire. Il conseille au garçon de s’éloigner lorsque quelqu’un se moque de lui et d’essayer d’ignorer les moqueries. Le garçon explique que c’est ce qu’il a toujours fait et que c’est la raison pour laquelle il est toujours seul. Le jeune morse lui dit qu’il devrait peut-être alors essayer de parler aux enfants, et que si c’est trop difficile, de parler à une autre personne de ses problèmes. Il est très important qu’il en parle à quelqu’un, sinon personne ne saura qu’il a besoin d’aide. Il doit demander de l’aide à un enseignant ou à un autre adulte.

Pendant ce temps-là, les autres enfants remarquent le petit morse qui parle avec le garçon. Ils sont étonnés de voir que le garçon ait un ami si particulier. Curieux, ils s’approchent pour voir ce qui se passe. Quand ils entendent ce que dit le jeune morse, ils sont encore plus étonnés et, pour la première fois, ils commencent à réfléchir à leur propre comportement.

Leur réflexion est interrompue par la sonnerie de la cloche et ils retournent à contrecœur en classe. Le jeune morse, laissé à lui-même, retourne par ses propres moyens vers l’océan où les animaux marins l’attendent.

Les animaux de la mer sont très fiers du jeune morse. Ils sont fiers de lui parce qu’il a pris soin du jeune garçon et qu’il l’a aidé. Ils sont contents qu’il ait eu le courage de parler avec le garçon.

Après avoir félicité le petit morse, les animaux marins entament une autre discussion. Ils s’entendent pour dire que le jeune morse devrait retourner une fois de plus à l’école pour transmettre un autre message important au garçon.

Dès le lendemain matin, le jeune morse part joyeusement une fois de plus à la rencontre du garçon. Il le retrouve rapidement et apprend que le garçon a parlé avec son professeur, qui l’a écouté avec attention. Ensuite, son professeur a parlé aux autres enfants. Et il semble que cela ait porté fruit, car le garçon est un peu plus heureux.

Le petit morse transmet une dernière suggestion venant des animaux marins: le garçon doit trouver en lui force et courage quand il se sent rejeté. Après tout, il n’a rien fait de mal, rien pour mériter qu’on se moque de lui. Il est un enfant unique comme tous les enfants. Il a des talents bien à lui qui peuvent servir. D’ailleurs, combien d’enfants ont un morse comme ami?

C’est important que le garçon apprenne aussi à penser par lui- même. Alors, un jour, il sera peut-être capable d’aider quelqu’un qui se sent rejeté. C’est ainsi que le petit morse a donné au garçon un bel exemple à suivre.